Langue
Région
Call us on +43 316 231505
Télécharger la brochure
Renseigner
Sodextra S.A. poursuit son parcours vers une économie circulaire en investissant dans une usine de revalorisation des déchets inertes.

Tonnage

135tph

Matériel

Déchets de construction et de démolition, Terres contaminées, Déchets de terrassement, Déchets de voirie et de caniveaux

Production

Sable 0-250um, 0-2mm et 0-4mm | 4-10mm, 10-20mm +20mm Agrégats

End Use
Projets de construction
Sodextra SA revalorise 70% de déchets inertes grâce à sa nouvelle usine de recyclage par voie humide

PROBLÈME

La société française d’accueil et de retraitement des déchets inertes, Sodextra S.A., basée sur le Plateau de Saclay à 15 km au sud de Paris, opère une importante installation de revalorisation de terres inertes par voie humide, située sur un site de huit hectares. Elle permet aux professionnels du BTP de la région parisienne de déposer et traiter leurs déchets inertes et leurs gravats.  

Créée en 1975, l'entreprise a depuis plus de 45 ans facilité le détournement de la mise en décharge de tonnages importants de déchets inertes, en favorisant la récupération d'une variété importante de matériaux de construction à forte valeur commerciale, incluant sable et granulats. Les granulats de très haute qualité ainsi obtenus sont ensuite réemployés par les professionnels du BTP dans des grands projets de travaux publics et d'infrastructure.

Les principales activités de la société sont la valorisation du béton de déconstruction, la valorisation et le traitement des déchets industriels et la vente de béton prêt à l'emploi, auxquels s’ajoute maintenant la revalorisation des terres inertes. 

L'entreprise familiale de troisième génération accueille plus d’un million de tonnes de déchets inertes par an. Augmenter encore et toujours le taux de revalorisation est un défi quotidien permanent pour Sodextra S.A., de par la complexité et la diversité des déchets inertes qu’ils reçoivent, et d’autant plus dans le cas des terres inertes.

Auparavant, les terres inertes étaient criblées pour récupérer environ 20 % de matériaux qui étaient réorientés vers leur traitement de concassage et criblage à sec, et les 80 % restants étaient mis en décharge malgré toujours la présence importante de matériaux valorisables. Il était donc nécessaire de se doter d’un autre modèle de traitement pour aller chercher le potentiel restant valorisable.


SOLUTION

Des échantillons de terres inertes ont été testés et analysés en laboratoire par les ingénieurs CDE afin de déterminer le potentiel de revalorisation des terres inertes accueillies et les prérequis au niveau du process afin d’en tirer un maximum de granulats et de les amener à un niveau de qualité maximal. 

La solution finale incorpore une combinaison de technologies modulaires signées CDE, incluant l'unité modulaire AggMax pour le lavage, débourbage et classification des matériaux et les systèmes de classification et de déshydratation du sable EvoWash, toutes deux caractérisées par des technologies brevetées intégrées comme par exemple la conception de crible CDE Infinity, les cellules d’attrition du sable et l'unité de classification à contre-courant (CFCU) pour une séparation par densité particulièrement efficace pour les matériaux ayant une gravité spécifique différente, permettant de maximiser la qualité et la valeur de la matière entrante.

La solution de revalorisation des terres inertes mise en place pour Sodextra fait appel à des technologies habituellement utilisées pour le traitement des sables industriels, une première en Europe.


RÉSULTAT

Ainsi le traitement par voie humide mis en place chez Sodextra permet non seulement de maximiser la revalorisation des terres et déchets inertes reçus, mais aussi de minimiser l’apport extérieur en eau grâce au système de traitement d’eau AquaCycle CDE. En combinaison avec le traitement de boue par filtre presse, l'entreprise atteint un taux de recyclage de l'eau de process autour de 96 %, réduisant ainsi considérablement les besoins en eau du process. 

L'usine traite des matériaux qui étaient autrefois destinés à la mise en décharge atteignant un taux de revalorisation moyen d’environ 70 % en moyenne et produisant une gamme de granulats de haute qualité incluant trois sables différents : un sable fin de 0-250 µm, un sable 0-2 mm et un sable 0-4 mm ; et trois granulats différents : un granulat 4-10 mm, un granulat 10-20 mm et un granulat +20 mm, tous prêts à être utilisés dans les projets de construction et d’infrastructure de la région Parisienne. 

Les cakes de filtration produits par le filtre-presse peuvent également être utilisés comme couche d'étanchéité et/ou le recouvrement de décharges. 


Etudes de cas