Langue
Région
Call us on +43 316 231505

Tom Wilhelmsen AS investit dans une solution CDE

Tom Wilhelmsen AS confirme son engagement en faveur du développement durable en investissant dans une nouvelle installation de revalorisation des déchets de 250 tonnes par heure.
Renseigner

L'installation de lavage sera la quatrième installation de traitement des déchets inertes conçue par CDE en Norvège. 

Un pionnier norvégien du développement durable a annoncé qu'il prévoyait de mettre en service une nouvelle installation de lavage des sols contaminés dans l'est de la Norvège, conçue et réalisée par les experts du traitement par voie humide CDE.  

Massebalanse Norge AS, la division de gestion des déchets de Tom Wilhelmsen AS, est prête à mettre en service la nouvelle installation de revalorisation de déchets CDE à Disenå, dans le deuxième plus grand comté de Norvège, Innlandet 

D'une capacité annuelle de 350 000 tonnes, il s'agit de la quatrième installation de recyclage de déchets inertes de CDE en Norvège et du dernier contrat en date conclu avec le partenaire stratégique Nordic Bulk, expert en installations de traitement de matériaux.   

La nouvelle de cette installation arrive alors que l’entreprise familiale a été nommée Partenaire Climat officiel de la ville d’Oslo, une certification qui reflète son engagement à adopter des pratiques responsables pour compenser l'impact environnemental de ses activités ainsi que celles des industries du traitement des matériaux et de la construction en Norvège 

Dans cette optique, l'entreprise s'est engagée à une activité à zéro émission d'ici 2025.  

En 2020, Tom Wilhelmsen AS est devenue la première entreprise de transport en Norvège à utiliser des camions entièrement électriques pour ses opérations de construction. Aujourd'hui, elle opère six camions Volvo FE Electric.  

D'ici 2023, elle compte doubler la taille de sa flotte de véhicules électriques pour répondre à la demande croissante de matériaux de construction traités et acquis de manière responsable.   

L'installation de lavage ultramoderne CDE répondra à cette demande. Avec une capacité de traitement allant jusqu'à 250 tonnes par heure, l'installation acceptera une variété de matériaux entrants en provenance de sols excavés et contaminés pour produire une nouvelle gamme de sable et granulats commercialisables pour l'industrie de la construction.  

Les produits finis conformes aux spécifications, notamment terre, gravier et pierre, auront des applications dans la production de ciment, les travaux routiers et autres projets de construction, d'infrastructure et de travaux publics.

CONÇU POUR UNE ÉCONOMIE CIRCULAIRE

À l'instar de son engagement à minimiser la pollution sonore dans les communautés où elle opère par le déploiement d'une flotte de véhicules entièrement électriques, la nouvelle installation CDE sera installée à l'intérieur d'une unité existante de 4 400 mètres carrés dans la municipalité de Sør-Odal.   

Les avantages de cette approche sont doubles puisque l'installation intérieure avec des stockpiles en extérieur signifie que l'usine peut fonctionner toute l'année, y compris en cas de conditions météorologiques défavorables, et ainsi éviter les temps d'arrêt coûteux.  

Poussant plus loin sa quête d'une économie véritablement circulaire, Tom Wilhelmsen AS étudie actuellement les plans de mise en service d'une voie ferrée entre son centre de réception de déchets inertes à Oslo et le site de sa nouvelle installation de lavage CDE.

Si ce projet est approuvé, il pourrait entraîner une réduction significative du transport routier, l'entreprise passant à une ligne de fret ferroviaire électrifiée pour transporter les matériaux sur les 65 km jusqu'au site de traitement.  

Un visionnaire de la durabilité

Eunan Kelly, responsable du développement commercial CDE pour l'Europe du Nord-Ouest, affirme que Tom Wilhelmsen AS est un visionnaire en matière de développement durable 

« Tom Wilhelmsen AS a toujours su repousser les limites pour atteindre ses objectifs environnementaux ambitieux. Ses approches innovantes en matière de transport, de prevention de la mise en décharge et de recyclage des matériaux ont un impact réel et significatif sur la chaîne d'approvisionnement du secteur de la construction à Oslo.  

Plus qu'un simple lavage de matériaux, Tom Wilhelmsen AS vise à mettre en place une opération qui gère l'ensemble du cycle de vie des matériaux de la manière la plus durable possible, depuis leur extraction jusqu'à leur traitement dans l'installation CDE et leur retour sur le marché.  

Visionnaire, l'entreprise a mis en service le premier camion à benne basculante entièrement électrique en Norvège et continue de mener la charge dans ce domaine, en démontrant les bonnes pratiques avec l'intégration de la technologie de traitement par voie humide CDE dans ses opérations, afin de consolider sa position de leader en matière de développement responsable. » 

Une vision partagée

Le fondateur de la société, Tom Wilhelmsen, affirme que les deux entreprises partagent le même objectif.  

« La mise en service de notre nouvelle installation CDE marquera une autre étape importante dans notre mission visant à créer une industrie de traitement des matériaux plus verte. Avec CDE, nous partageons un objectif similaire à cet égard. Les sols excavés et contaminés représentent un flux de déchets important, mais avec l'appui detechnologies CDE, nous pouvons donner une deuxième vie à ces matériaux, récupérant des matériaux de construction de qualité et réduisant notre dépendance à l'égard du sable et des agrégats de carrière vierges. 

L'expérience éprouvée de CDE sur le marché norvégien, ajoute-t-il, a été un facteur important dans la décision d'investir dans sa technologie. La nôtre sera la quatrième installation de ce type mise en service par CDE sur ce marché. Ses technologies innovantes sont éprouvées, testées et donnent des résultats positifs dans la région. Ce succès avéré nous a beaucoup rassuré dans notre décision de nous associer à son équipe d'experts pour ce projet. Le fait de savoir que Nordic Bulk fournira une assistance locale en cas de besoin nous a également confortés dans notre décision. »  

Les travaux d’excavation doivent commencer cet été, l'installation devant être opérationnelle au début de l'année prochaine.