Langue
Région
Call us on +43 316 231505

Une solution bleue pour un avenir plus vert

CDE présentera ses systèmes de revalorisation des déchets parmi les plus innovants d'Europe lors du salon bauma.
Renseigner

Cette année, CDE, l'un des principaux fournisseurs de solutions de traitement par voie humide pour le sable et les granulats dans les secteurs du traitement des ressources naturelles et de la revalorisation des déchets, mettra l’accent sur le rôle de sa technologie dans le soutien de l'économie circulaire et de l'agenda zéro déchet lors de sa participation à la bauma. 
 
Alors que le secteur de la construction continue de faire face aux problèmes de disponibilité et de coût des matières premières, CDE démontrera le potentiel des déchets inertes de construction, de démolition et d'excavation pour relever les défis auxquels le secteur est confronté. 
 
La société organisera notamment une série de tables rondes sur l'avenir du recyclage des matériaux de construction avec ses clients européens sur le stand les 26 et 27 octobre, et participera aussi au forum des exposants le 24 octobre sur le thème "Créer des produits sous-spécification de valeur à partir de déchets inertes de construction, de démolition et d'excavation". 
 
Le responsable du développement commercial de CDE pour l'Europe du Nord-Ouest, Eunan Kelly, constate « Dans le contexte économique et social actuel, alors que le coût des matériaux augmente, que les ressources s'épuisent et que les réglementations imposent l'adoption de solutions durables pour réduire l'empreinte environnementale du secteur de la construction, nous devons nous tourner vers les technologies d'aujourd'hui pour nous donner les moyens de produire les matériaux de construction de demain. Les solutions de revalorisation de déchets CDE, reconnaissables à leur couleur bleue caractéristique, peuvent aider l'industrie à transformer les déchets inertes en sable et en granulats certifiésconformes aux normes. » 
 
Au début de l'année, un ensemble de propositions européennes faisant partie du Green Deal a été présenté afin de faire des produits recyclés la norme sur le marché intérieur de l'UE1. La règlementation sur les produits de construction (Construction Products Regulation - CPR) souligne la valeur, en tant qu'employeur et contributeur économique clé, du secteur de la construction. Toutefois, il met également en évidence ses effets néfastes sur l'environnement, alors qu’il génère environ 30 % des déchets annuels de l'UE et contribue de manière significative à son empreinte carbone et à ses émissions nationales. 

1. Press Release (30 March 2022): Green Deal: New proposals to make sustainable products the norm and boost Europe's resource independence

Stimuler la croissance économique

Le secteur de la construction est un moteur économique majeur ; rien que dans l'UE, 25 millions de personnes sont employées dans 5 millions d'entreprises, selon les données révisées du CPR2. Aussi, lorsque la crise Covid-19 a affecté les économies et que la production du secteur de la construction est tombée à des niveaux parmi les plus bas jamais atteints, des plans de relance robustes mettant clairement l'accent sur les investissements dans les infrastructures ont été annoncés par les nations du monde entier pour rebondir et stimuler la croissance économique. 
 
Cependant, le coût et ldisponibilité des matières premières restent un défi majeur pour le secteur.

2. Revised Construction Products Regulation – factsheet (30 March 2022)

Prendre, fabriquer, jeter

« Les pénuries de matériaux et leurs coûts croissants ne sont pas entièrement des symptômes de la pandémie, mais ils ont été exacerbés par celle-ci, explique Christoph Baier, responsable du développement commercial de CDE pour la région DACH (Allemagne, Autriche et Suisse). 

Chaque jour, nous continuons à extraire et épuiser nos ressources naturelles pour soutenir l'urbanisation et nos modes de vie modernes et technologiques. Le sable est essentiel à cet égard : il s'agit de la deuxième ressource naturelle la plus consommée après l'eau et du matériau solide le plus consommé sur terre. » 

En avril, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a publié 10 recommandations pour éviter la crise imminente du sable. Il fait référence à la façon dont l'utilisation de sable3, de gravier, de pierre concassée et de granulats a triplé au cours des deux dernières décennies, avec une estimation colossale de 40 à 50 milliards de tonnes métriques par an (PNUE 2019). 

« Ceci, dans le contexte de l’augmentations de la population mondiale et de la vie urbaine, poursuit Christoph, démontre que la demande ne fera qu'augmenter, tandis que les ressources ne cesseront de s'épuiser. A moins que nous adoptions un changement radical d'attitude, implémentions les réglementations et les technologies nécessaires pour les supporter. Cela seulement permettra aux entreprises du secteur de la construction d’atteindre leurs objectifs de développement durable tout en remplissant leur rôle économique. 

Il est clair que les conséquences d'une économie linéaire basée sur l’extraction, l’utilisation et le gaspillage des ressources est en train de nous rattraper. » 

Si les plans de relance économique Covid-19 peuvent contribuer à stimuler la croissance, ils doivent surtout être conditionnés vers une reconstruction plus verte et pérenne, admet Christoph. 

« Il n’est pas raisonnable d’établir des plans ambitieux pour booster la construction et la croissance sans adopter une nouvelle position à l'égard de l'extraction et de la gestion du cycle de vie des ressources naturelles limitées. »

3. Report (26 April 2022) Sand and Sustainability: 10 Strategic Recommendations to Avert a Crisis

Repenser les déchets de construction

Une approche circulaire est la seule réponse, corrobore Eunan 
 
« C’est la seule façon de donner les moyens nécessaires au secteur pour jouer un rôle clé dans la reprise économique tout en s'attaquant à notre empreinte environnementale collective. Cela implique bien entendu lréduction du volume de déchets enfouis et la prolongation de la durée de vie des matériaux naturels précieux, tout en continuant à approvisionner, souvent par camion, un secteur gourmand en ressources. » 
 
Selon lui, la technologie nécessaire pour produire dsable et des granulats recyclés à partir de déchets inertes de qualité équivalente à ceux extraits en carrières, est déjà utilisée dans toute l'Europe.


Des solutions éprouvées : 

« De nombreuses entreprises se sont déjà engagées dans cette voie, explique-t-il. Nombre d'entre elles participeront aux tables rondes qui se tiendront prochainement sur notre stand à la bauma, pour partager leur vision et leurs projets avec l'industrie. Nous nous efforcerons de démontrer qu’il est possible d’être viable à la fois économiquement et de manière responsable. »
 
CDE aide les professionnels du secteur à réaliser la valeur enfermée dans les terres inertes, en utilisant notamment des technologies de traitement par voie humide de pointe pour transformer les déchets en ressources, éliminant les poids légers (débris de démolition) et classant les produits finis. Ce flux de déchets peut ensuite être réutilisé pour produire des matériaux exempts de contaminants et adaptés à des projets de construction à haute valeur ajoutée. 

À ce jour, les solutions CDE ont aidé des entreprises à détourner plus de 100 millions de tonnes de la mise en décharge, dans le monde entier.
 
Ces matériaux sont loin d'être une simple alternative, explique Eunan. 
 
« Nombre de nos clients utilisent les technologies CDE pour produire avec succès des produits en béton certifiés CE et BSI, pouvant être utilisés pour des construction non structurelles de grande valeur et des applications dépassant la spécification C45. »
 
En Norvège, Velde Pukk AS joue un rôle important pour remplir la demande en matériaux pour la ville de Stavanger. Grâce à des granulats recyclés de haute qualité produits dans son installation CDE et à sa production de béton sur place, l'entreprise est capable de fournir un béton certifié CE composé à 100 % de granulats recyclés, à l'industrie de la construction locale. 
 
D.A Mattsson, basé près de Stockholm en Suède, détourne de la décharge près de 100 % des déchets inertes entrants grâce à son installation de traitement par voie humide CDE. L'entreprise produit du sable et des granulats de haute qualité qui répondent à la spécification EN 12620, et fournit des produits de béton au marché de la construction de Stockholm. 
 
Ces entreprises rejoignent les installations de revalorisation des déchets avancées conçues et mises au point par CDE dans la région DACH, notamment pour l'entreprise suisse WALO AG, dont l'installation de 200 t/h traite une gamme de matériaux extrêmement variés, notamment des terres excavées et du ballast de chemin de fer. Pour répondre à de forts objectifs de développement durable, l'installation est équipée d'un système de gestion de l'eau en circuit fermé et d'un système photovoltaïque.
 
De même, en France, dans la région du Grand Paris, une installation de lavage de 135 tonnes par heure permet à Sodextra de produire une gamme d’éco-sable et d’éco-graviers pour produire un béton homogène et de haute qualité, contribuant à instaurer l’économie circulaire dans les projets de construction de la région parisienne.


Relever le défi

« Nous sommes confrontés à une myriade de défis, dit Eunan. Dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et de l'augmentation continue du coût des matières premières, ces défis ont été renforcés et soulignent l'urgence d'ajuster radicalement la façon dont nous utilisons les ressources qui nous entourent et de passer sur une utilisation circulaire. » 
 
Christoph approuve : « Nous pouvons construire de manière plus écologique en choisissant d’utiliser des matériaux de construction recyclés et issus de sources responsables. La technologie CDE démontre le potentiel des flux de déchets inertes et nous sommes impatients d'accueillir certains de nos clients des régions francophones, DACH et scandinaves, parmi les plus pionniers, à nous rejoindre à la bauma pour parler de leur vision, discuter des bonnes pratiques à mettre en place et partager leurs expériences de collaboration avec CDE. » 
 
CDE sera présent au salon bauma 2022 à Munich (24-30 octobre), stand 528 Hall B2. Sur le stand, la société utilisera une combinaison d'animations 3D, de visites virtuelles à 360 degrés, de modèles imprimés en 3D et de réalité augmentée, pour introduire une nouvelle façon d'immerger les visiteurs dans son savoir-faire technique et dans ses projets et produits les plus innovants, notamment les technologies incontournables AggMax et EvoWash.